explications, rationale

on pourrait croire toutes les illustrations de ce site complètement dépourvues de logique, assemblées sans aucune raison mais il n’en est rien.
Tous ces clichés du Maroc reflètent la vie quotidienne qu’il est donné de vivre ici ou là dans le royaume.
Quand il nous faut choisir, tout se bouscule: les souvenirs personnels (nombreuses années à FES et SEFROU où l’artisanat est certes plus vivant qu’ailleurs, les gens sincères, accueillants et agréables mais le climat rude, trop chaud en été et trop froid en hiver, avec régulièrement de la neige ce qui insupporte le natif de la Foret Noire que je suis), les dernières bonnes surprises (séjour à Marrakech tant décriée et pourtant toujours riches d’agréables surprises culinaires, sous un soleil de plomb été comme hiver), la vallée de l’OURIKA entre montagne et plaine (climat plus proche de ce que j’ai vécu 20 ans en Allemagne) où le tourisme sévit, TAROUDANT (une bonne surprise mais un aéroport international peu utilisé) et AGADIR (quasi idéale si ce n’était l’humidité ambiante permanente)…
Et je n’écarte a priori toutes les autres villes déja visitées pendant plus de 40 ans e’Est en Ouest, du Nord au Sud. S’ajoute à cela la spécialisation des cultures (oranges ici, olives là, cerises plus haut, bananes ailleurs, amandes et grenades.. pour celui qui voudrait poursuivre ses travaux sur les fruitiers aussi polyvalents que possible (les travaux pas les fruitiers!)…. un prix de l’immobilier qui varie du tout au tout selon la typicité et/ou le coté touristique plus ou moins affirmé de la région … Où s’installer pour vivre de belles années encore et mourir satisfait du challenge réalisé ?
Bref un dilemme cornélien toujours pas tranché.
En plus, la vie n’est pas aussi simple pour un étranger que pour un national (achat de certains biens immobiliers interdit, des règles différentes d’un CRI à l’autre -comité régional d’investissement-) ..
Autant de choses qui font que tout se bouscule encore, qu’une bonne première chose serait peut-être après tout de braver l’interdit (rompre le tabou) et solliciter avant toute chose la nationalité marocaine.
On peut toujours rêver ! et, en attendant, publier photo après photo (merci unsplah (://unsplash.com/) ce qui (m’)accroche et (m’)émeut encore et toujours.

Prenez plaisir à laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.