Un double projet .. de vie et d’activité rémunératrice.

Ferment décidé à m’expatrier dans les 2 ans qui viennent (au Maroc, dans le Souss-Massa, localisation plus précise en cours de définition: vous pouvez suivre les divers épisodes de l’aventure sur Instagram TV compte mchopinaud) il me faut réunir les moyens de réussir cet important changement: le départ à la retraite non oint pour une fin de vie mais pour une nouvelle vie, toute aussi active si ce n’est plus que la précédente: gérer une ferme-auberge (avec poules, moutons, âne, chien, et surtout de nombreux fruitiers, un potager et des cultures maraîchères à proximité.
Le projet loin d’être purement égoïste est empreint de solidarité avec les populations autochtones (emploi de la main d’oeuvre locale) de partage avec les touristes & tous types de visiteurs (je ne cherche pas à m’enrichir mais juste à rentrer dans mes frais ce qui laisse augurer de prix plutôt sympathiques et doux), de promotion des valeurs qui me sont chères (humilité, humanisme, pédagogie, convivialité..)
Curieusement j’ai retrouvé là une action que j’avais initiée il y a plus de 40 ans avec des amis étudiants salariés tout comme moi, à savoir la gestion d’une « guest house » au Vietnam, projet qui n’avait finalement pas abouti en raison des contraintes importantes de la réglementation locale d’alors (obligation de trouver un partenaire majoritaire vietnamien pour la constitution de toute société).
Tout n’est pas plus facile au Maroc (je vous renvoie au dernier épisode de la saga sur IGTV ou sur mes podcasts Anchor) mais on y parle encore un peu français (le temps pour moi de récupérer mon arabe universitaire qui déchaîne les fous rires).
Le Maroc plus que le Panama, le Portugal ou les Philippines donc car tout bien considéré l’accueil légendaire, la gastronomie reconnue, le climat sauront faciliter l’implantation définitive et sans retour (je concède là une petite lâcheté face au grand saut dans l’inconnu).
Pour ne rien cacher: la concrétisation de cette décision va demander des moyens financiers importants (150 000€?) que je vais m’employer à trouver dans les meilleurs délais (les diverses solutions envisagées feront elles aussi l’objet des futurs épisodes de la saga afin d’éviter aux générations futures de vivre les mêmes difficultés que celles qu’on ne manquera certainement pas de rencontrer (et à écouter les anxieux, défaitistes et prudents elles sont nombreuses, listées depuis belle lurette).
Une action concrète rapidement mise en place est l’ouverture d’une société de consulting/audit pour les associations en difficultés + les candidats à l’expatriation soit 2 de mes secteurs d’intervention privilégiés (tarifs et modalités à consulter sur le présent site)
Voilà, n’hésitez pas à faire de la publicité, suivez-moi dans cette grande et belle aventure, vivez vous aussi (par délégation) ce grand bouleversement

A un prochain épisode (vous l’aurez compris, partagez tout cela avec vous amis lecteurs ne fait que renforcer ma conviction et conforte ma décision, plus de retour possible désormais)

Prenez plaisir à laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.